RECHERCHE
NEWS TOWERCAST COMPETENCES PRESSE CARTES DES SITES RH
ARCHIVES
   
11 // 10 // 06

Selon towerCast, TDF a reconstitué un véritable monopole

En rachetant son concurrent Antalis il y a un mois, TDF a repris une partie des parts de marché qu'il avait dû abandonner avec l'ouverture à la concurrence. Son dernier concurrent, towerCast s'insurge contre cette situation.

Un mois après le rachat du diffuseur technique Antalis par TDF, towerCast, la filiale du groupe NRJ, se retrouve seul concurrent face à l'ex-monopole. " Après le rachat d'Antalis, TDF contrôle 85% du marché de la diffusion de la TNT et, comme il récupère 50% de notre chiffre d'affaires sous forme de location d'infrastructure, on peut estimer qu'il contrôle 92% des revenus du marché. TDF a donc reconstitué un véritable monopole sur la TNT, alors même que les éditeurs de chaînes de télévision avaient utilisé l'ouverture du marché pour faire jouer la concurrence", explique Jacques Roques, président du directoire de towerCast. Du coup, le groupe a décidé de réagir sur plusieurs fronts. D'abord, towerCast a écrit au Conseil supérieur de l'audiovisuel pour lui demander de "mieux prendre en compte les solutions alternatives proposées par towerCast lors de la planification des fréquences de la TNT. Le problème est que, devant la nécessité d'aller vite, le CSA retient souvent l'infrastructure de sites de diffusion existante, qui est celle de TDF. Cela ne permet pas de développer la concurrence", plaide Jacques Roques.

Conflit sur la Tour Eiffel
Justement, un conflit oppose TDF à towerCast sur un point essentiel et hautement symbolique de la diffusion de la télévision en France : la tour Eiffel. Ce site, qui diffuse la télévision à près de 20% de la population française, est utilisé par TDF dans le cadre d'une concession à la ville de Paris. Or cette dernière a décidé de lancer un appel d'offres pour le renouvellement de la concession des activités de diffusion. Elle a retenu les candidatures de TDF et de towerCast, qui doivent remettre leurs offres le 31 octobre. "Dans notre offre, nous mettrons l'accent sur les conditions d'hébergement des concurrents, mais aussi des éditeurs de chaînes qui souhaitent s'autodiffuser", explique Jacques Roques. " Mais pour avoir une chance de reprendre le site de la tour Eiffel, il nous faut absolument racheter le matériel de TDF, car nous ne pouvons pas nous permettre de couper le signal de télévision pour installer nos équipements. Or TDF refuse de nous donner une idée du prix de reprise des équipements. La concurrence est donc faussée", poursuit-il.
Enfin, towerCast a écrit au Conseil de la concurrence pour demander que ce dernier maintienne la plainte instruite par Antalis contre TDF en 2002 pour abus de position dominante. Le Conseil de la concurrence a déjà pris des mesures conservatoires, mais il n'a pas encore rendu son jugement au fond. Or, le rachat d'Antalis par TDF pourrait conduire au classement de l'affaire. "Si la plainte est abandonnée, towerCast se verra dans l'obligation d'agir directement auprès du Conseil de la concurrence, en portant plainte également", prévient Jacques Roques.

Source : les Echos