RECHERCHE
NEWS TOWERCAST COMPETENCES PRESSE CARTES DES SITES RH
ARCHIVES
   
10 // 11 // 06

Duel TDF-NRJ pour la tour Eiffel

Les Parisiens ne se doutent de rien et pourtant une âpre bataille se déroule au-dessus de leurs têtes. A trois cent vingt-six mètres de haut exactement. Au sommet de la tour Eiffel. Ce n'est pas seulement un des monuments les plus visités du monde, c'est aussi un des sites d'émission les plus recherchés de la capitale.
Depuis dix ans, TDF (ex-Télédiffusion de France) est le locataire du troisième étage de la Tour Eiffel, et gère les émetteurs qui y sont installés. Mais le contrat de l'opérateur historique arrive à échéance. Pour la première fois, TDF devra se mesurer à la concurrence. Towercast, filiale du groupe NRJ, spécialisée dans l'installation et la gestion d'émetteurs, s'est mise sur les rangs. La mairie de Paris, qui a repris en direct l'exploitation de la Tour Eiffel à la Société nouvelle d'exploitation de la tour Eiffel (SNTE), a lancé un appel d'offres pour réattribuer les marchés des restaurants de la tour Eiffel et celui du site d'émission. L'ouverture des enveloppes devrait avoir lieu dans moins d'un mois. Seuls TDF et Towercast ont déposé une offre.
En pratique, la mairie ne va pas attribuer une concession mais conclure un bail de dix ans avec un locataire. "La SNTE concède un hébergement de la diffusion", explique l'un des deux candidats.
TDF compte bien conserver sa position historique. Avec un chiffre d'affaires de 935 millions d'euros en 2005 et 3 800 employés, l'ex-détenteur du monopole de la diffusion pèse beaucoup plus lourd que son concurrent. Toutefois, en quelques années, Towercast est devenu incontournable. Avec seulement une centaine de salariés, cette sociétédiffuse 820 radios soit 21 % du marché de la FM privée. Towercast a aussi déployé ses activités dans la télévision numérique terrestre (TNT) où elle détient déjà 16 % du marché de la diffusion de la TNT. In fine, la filiale de NRJ a enregistré un chiffre d'affaires de 23 millions d'euros.
Pour ces concurrents, le marché de la tour Eiffel est un enjeu de taille. Financier d'abord. Les installations techniques mises en place par TDF au fur et à mesure des années seraient évaluées par l'actuel locataire à près de 25 millions d'euros. Une somme qui vient s'ajouter au montant du loyer que le futur locataire devra acquitter à la mairie de Paris.
Ni Towercast, ni TDF n'ont souhaité s'exprimer sur la valorisation du site de la tour Eiffel. Toutefois, selon nos informations, le coût de diffusion d'une radio serait de 200 000 euros par an. Vingt-huit stations sont retransmises depuis la Tour soit un revenu annuel pour TDF de près de 5,6 millions d'euros. Pour retransmettre une chaîne de télévision, TDF facturerait ses services près de 1,5 million d'euros par an. La société présidée par Michel Combes serait moins gourmande avec les nouvelles chaînes numériques. TDF ferait payer entre 800 000 et un million d'euros par multiplex.
Le marché de la tour Eiffel est aussi symbolique. Du haut du troisième étage, elle "couvre" dix millions d'habitants, ceux de la première agglomération de France. Si Towercast obtient ce marché, elle pourrait séduire nombre des radios et télévisions qui sont aujourd'hui clientes de TDF.

Cet appel d'offres intervient au moment où la télévision passe de l'ère analogique à celle du numérique. Pour TDF comme pour Towercast, le marché de la tour Eiffel sera aussi l'occasion d'une démonstration de savoir-faire pour gagner la clientèle des nouvelles chaînes de la TNT mais aussi celles des futures stations de la radio numérique

Source : le Monde (Guy Dutheil)